Penser l’Après

Les ateliers de la reconstruction

2020-03-24_10h32_54La crise sanitaire a une dimension conjoncturelle, mais sa brutalité a d’ores et déjà engendré des changements profonds. Elle contraint beaucoup de Français et d’habitants des pays industrialisés à expérimenter de nouvelles modalités de travail, à interroger le sens de leur travail et peut-être un nouveau rapport au travail. Elle crée une inquiétude et un besoin de protection, pour les salariés ou les indépendants sur leur lieu de travail, comme pour ceux susceptibles de perdre leur emploi, ou l’ayant déjà perdu. Elle met également en lumière l’utilité sociale de certains métiers jusque- là peu valorisés, mais dont la continuité s’avère essentielle à la vie du pays, et nous fait envisager le travail, non plus seulement par son coût mais aussi par sa valeur. Enfin la crise, par sa profondeur et les dégâts qu’elle va engendrer, oblige à faire évoluer le fonctionnement du marché du travail durant la phase de reconstruction.

Dans ce cadre, La République En Marche lance une série d’Ateliers pour réfléchir à l’après autour de 4 défis et 10 thèmes.

Défi n°1 – Changer de modèle

  • Thème 1 – Après la crise : Réinventer le travail ?
  • Thème 2 – Transition écologique : Penser un « après » écologique.
  • Thème 3 – Régulation du capitalisme et soutenabilités.

Défi n°2 – Construire de nouvelles solidarités

  • Thème 4 – Faire vivre l’esprit de solidarité.
  • Thème 5 – Éducation, santé, environnement… : que doit faire la puissance publique après la crise ?
  • Thème 6 – Santé : tirer les enseignements de la crise.

Défi n°3 – Garantir notre souveraineté

  • Thème 7 – Mondialisation : de dépendances à la souveraineté.
  • Thème 8 – Construire une Europe à la hauteur des enjeux.

Défi n°4 – Restaurer la confiance pour consolider notre démocratie

  • Thème 9 – Face à la défiance, réinventer la démocratie.
  • Thème 10 – Libertés, solidarités et nouveaux usages : quel avenir numérique pour la France et l’Europe ?

Pour connaitre les prochains ateliers consacrés à ces thèmes, voir la colonne latérale à droite de cet article.

Coronavirus : comment se rendre utile

2020-03-24_10h32_54Bonjour à tous,

J’espère en cette période délicate que tout se passe bien pour vous.

Certains d’entre vous ont peut être envie d’agir concrètement et de participer à la solidarité nationale dans cette crise. Voici quelques informations que vous pouvez relayer.

Comment agir et/ou organiser les énergies spontanées ?

– S’inscrire sur la plateforme « Réserve Civique » jeveuxaider.gouv.fr

Le gouvernement a lancé, sous l’impulsion de Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du Ministre de l’Education Nationale et de la Jeunesse, la plateforme « Réserve civique », qui met en lien toutes les bonnes volontés prêtes à offrir leur service pendant la crise.
La plateforme est ouverte à tous : associations, structures publiques et citoyens. Les structures et associations peuvent proposer des missions en fonction de leurs besoins, et les bénévoles trouver une mission, qui poursuivent 4 « missions vitales » : aide alimentaire et d’urgence, garde d’enfants, lien avec les personnes fragiles isolées, solidarité de proximité (courses).

– S’engager et monter un projet : la plateforme des projets citoyens : https://en-marche.fr/projets-citoyens
Vous avez repéré des besoins qui ne sont pas couverts, lancez votre action et publiez là sur la plateforme dédiée !

Et surtout, n’oubliez pas : Je reste chez moi, je sauve des vies !

Bon courage à tous.

Amicalement

Denis

Réunion de comité – Galette des rois

Bonjour à toutes et à tous,

Tout d’abord je tiens à vous adresser à tous mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année.

Nouvelle année qui s’annonce particulièrement mouvementée, tant au niveau national, avec les différentes réformes prévues, qu’au niveau local avec les élections municipales.

Denis CHAUMAT et Antoine LAURENT ayant officialisés leur candidature pour la Mairie de Villefranche Sur Saône en fin d’année, j’ai le plaisir de les remplacer le temps de la campagne pour l’animation des comités En Marche En Beaujolais .

Aussi, je vous propose de nous retrouver à Belleville, 109 Rue de la République, lundi 13 Janvier 2020 à 19h00 pour échanger sur les différents chantiers qui nous attendent lors d’un moment convivial autour d’une galette des rois.

Vous attendant nombreux,

Amicalement,

Gaëlle JACQUETTON

En Marche En Beaujolais au « New 1900 »

2019-12-04_09h13_36

35 marcheurs présents pour échanger avec notre référent départemental Morgan GRIFFOND lundi 2 décembre 2019 au « New 1900 ».

Au programme de la réunion :

  1. La relance d’un comité dans la vallée de l’Azergues, qui devrait se faire dans les prochains mois
  2. L’actualité du mouvement et la refonte des statuts de notre mouvement (le vote est ouvert pour les adhérents jusqu’au 16 décembre prochain à midi, à partir des codes reçus par mail).
  3. Le lancement de la liste  »Villefranche, Terre d’Avenir ! » pour les élections municipales à Villefranche.Pour tout savoir sur la campagne à Villefranche, participer ou nous soutenir : https://villefrancheterredavenir.fr/

Merci à Morgan (et Yann) pour leur présence, au New 1900 pour son accueil et à tous les participants pour leur mobilisation.

 

Réunion de comité

Bonjour à tous,

La prochaine réunion de notre comité aura lieu

le lundi 2 décembre 2019, à 19h30

au New 1900, 117 rue Pierre Morin à Villefranche,

en présence de notre référent départemental Morgan GRIFFOND.

20190823185906_IMG_8004

Au programme notamment :

  • Les élections municipales
  • La vie du mouvement et notamment les nouveaux statuts
  • La relance du comité de la vallée de l’Azergues

N’hésitez pas venir avec vos amis sympathisants.

A lundi.

Denis

Échange avec les candidats à la référence du Rhône

Vingt cinq marcheurs pour échanger avec une partie des candidats à la référence LREM du Rhône à Villefranche et comprendre leur vision de la fonction.

Merci à Karine DAUGNIN-SAUZE, Morgan GRIFFOND, Bernard PAULIN et Dominique POIGNON pour leur présence.

2019-08-22_22h59_47

Comme de tradition, la réunion a continué autour de quelques bouteilles de Beaujolais et d’un peu de charcuterie !

Bilan des européennes dans le Beaujolais

Jamais en 30 ans les citoyens ne s’étaient autant mobilisés pour des élections européennes, ce constat est une première satisfaction.

Au niveau national, le Rassemblement National est arrivé en tête. Même si l’écart est de moins de un pourcent, nous avons perdu notre pari d’arriver en tête de cette élection. Mais le principal est sauvegardé, notre mouvement consolide dans la durée sa place sur l’échiquier politique national, et notre capacité d’action européenne est conforme à nos attentes.

Dans le beaujolais, la situation est contrastée. Le sud place en grande partie LREM en tête, parfois largement. Au nord, malgré quelques satisfactions, le Rassemblement National est trop souvent arrivé premier, et trop souvent avec une trop grande avance.

Cela prouve plus que jamais qu’il nous reste beaucoup de travail pour construire un projet de territoire alternatif qui réponde aux inquiétudes de certains de nos concitoyens.

Rassemblons aujourd’hui toutes nos énergies autour de ce chantier, et mobilisons tous ceux qui souhaitent construire ce projet avec nous !

D69_epcicomvct-Essai

Europe : le Beaujolais entre en campagne

2019-04-05_00h17_50.png

Trente cinq personnes pour le lancement de la campagne des Européennes lors de la réunion du comité du 4 avril 2019 de « En Marche En Beaujolais », en présence de trois invitées lyonnaises de l’équipe départementale :  Caroline COLLOMB, notre référente,  Soraya BENTAHAR et Delphine SQUINABOL.

Après le bilan du grand débat, débat autour des enjeux des élections Européennes, puis de l’organisation des futures actions : tractages, organisation d’un évènement autour de l’Europe…

Et enfin, petit point sur la préparation des élections municipales de 2020, avec le lancement de la Grande Marche pour ma commune : une initiative départementale à laquelle les comités du Beaujolais auront apporté la matrice qu’ils ont construite et testée en 2017.

La soirée s’est terminée par le traditionnel verre de l’amitié.

 

2019-04-05_00h10_30.png

 

Pour la Renaissance de l’Europe

2019-03-27_09h25_31
Nathalie Loiseau, tête de la liste Renaissance

Rassemblés autour d’une vision commune de l’Europe, et de la lettre d’Emmanuel MACRON « Pour une renaissance de l’Europe », ces 30 personnalités, avec des sensibilités politiques diverses, se sont engagées à se consacrer essentiellement à leur mandat européen si les Français leur font confiance le 26 mai prochain.

 

Voici la liste des trente premiers candidats de la liste Renaissance :

  • Nathalie Loiseau, tête de liste Renaissance pour les élections européennes. (Île-de-France)
  • Pascal Canfin, ancien président de WWF (Île-de-France).
  • Marie-Pierre Vedrenne, juriste et directrice de la Maison de l’Europe à Rennes (Bretagne).
  • Jérémy Decerle, exploitant agricole et président des Jeunes Agriculteurs (Bourgogne-Franche-Comté).
  • Catherine Chabaud, navigatrice et journaliste (Pays de la Loire).
  • Stéphane Séjourné, directeur de campagne (Nouvelle-Aquitaine).
  • Fabienne Keller, sénatrice (Grand-Est).
  • Bernard Guetta, spécialiste de géopolitique internationale (Île-de-France).
  • Irène Tolleret, vigneronne et conseillère départementale (Occitanie).
  • Stéphane Bijoux, directeur des rédactions des télés Outre-mer chez France Télévision (Réunion).
  • Sylvie Brunet, juriste et présidente de la section Travail et Emploi du Conseil économique social et environnemental (Provence-Alpes-Côte d’Azur).
  • Gilles Boyer, ancien conseiller du Premier ministre (Île-de-France).
  • Stéphanie Yon-Courtin, maire de la commune Saint-Contest dans le Calvados (Normandie).
  • Pierre Karleskind, vice-président du Conseil régional de Bretagne, en charge de la mer et des infrastructures portuaires (Bretagne).
  • Laurence Farreng, directrice de communication à Pau (Nouvelle-Aquitaine).
  • Dominique Riquet, député européen (Hauts-De-France).
  • Véronique Trillet-Lenoir, chef de service d’oncologie médicale du Centre Hospitalier Lyon Sud (Rhônes-Alpes).
  • Pascal Durand, député européen (Île-de-France).
  • Valérie Hayer, vice-présidente du Conseil départemental de la Mayenne (Pays de la Loire).
  • Christophe Grudler, conseiller départemental du Territoire de Belfort (Bourgogne-Franche-Comté).
  • Chrysoula Zacharopoulou, gynécologue-chirurgienne et co-fondatrice de l’association Info-endométriose (Grèce).
  • Sandro Gozi, ancien secrétaire d’État italien aux affaires européennes (Italie).
  • Ilana Cicurel, avocate (Île-de-France).
  • Max Orville, directeur d’école (Martinique).
  • Catherine Amalric, médecin et adjointe au maire à Aurillac (Auvergne-Rhône-Alpes).
  • Guy Lavocat, référent du département Puy-de-Dôme et spécialiste des questions de défense (Auvergne-Rhône-Alpes).
  • Charline Mathiaut, gestionnaire immobilier (Auvergne-Rhône-Alpes).
  • Xavier Fournier, conseiller municipal de Nantes (Pays de la Loire).
  • Nawel Rafik-Elmrini, avocate et adjointe aux affaires européennes à Strasbourg (Grand Est).
  • Mao Péninou, ancien adjoint à la Mairie de Paris (Île-de-France).

Toutes les biographies des candidats : https://eu-renaissance.org/fr/candidates