« Il n’est d’espoir aussi solide que l’Europe »

2019-05-04_12h04_17

Dans une tribune au « Monde », L’écrivain espagnol Antonio Muñoz Molina fustige le repli sur soi qui nous a fait perdre de vue ce qu’est l’Union européenne : « la région du monde où, malgré tout, les citoyens jouissent de droits tangibles qui n’existent nulle part ailleurs.

Extraits

 

« Beaucoup de nos jeunes, de nos travailleurs et de nos chômeurs se plaignent à juste titre des injustices qui ont cours en Europe, des inégalités croissantes, de la disparition d’un horizon d’espoir, fût-il modeste.

Mais nous n’avons pas su expliquer, nous qui avons un tant soit peu de connaissances sur le monde, que cette Europe si marquée par les injustices est aussi la région du monde où il y a le plus de protection sociale et où, malgré tout, les citoyens jouissent de droits tangibles qui n’existent nulle part ailleurs ».

« L’Union européenne est un champ clos d’éducation publique, de santé publique, de transports publics, de villes habitables, dans un monde où les personnes se trouvent de plus en plus démunies et soumises à la cruauté d’un capitalisme qui ne vise que le bénéfice immédiat des plus riches ».

« De façon imparfaite, sans doute, malgré de terribles carences et de très graves erreurs, l’Union européenne est la seule institution politique qui défende les principes universels de légalité et de liberté sur la scène mondiale ».

« Il n’est d’espoir aussi solide que l’Europe. C’est pourquoi il est si urgent de se dresser pour la défendre ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s